L'elfe de la forêt

 

Approche toi, n'ai pas peur, je ne suis que la fée de la foret, protectrice des animaux et du grand chêne. Oui une fée sans ailes il est vrai ... veut tu connaitre mon histoire ?

 

Jadis j'étais la mère de tous sur cette terre, bien qu'étant une jeune divinité, j'étais la protecrice  de la vie et des premiers Hommes, c'est de ma volonté que les arbres sont sortie de terre, que la pluie est tombé du ciel et que la terre est devenu fertile. J'étais aimée de tous et mes ailes suscitais de l'admiration. trop d'admiration.

Lors de la fête de Lugnasad (1er Aout) un jeune prince vint à ma rencontre m’invitât à danser pour célébrer les récoltes de l'année et la paix entre les êtres de la foret et les hommes , nous avons dansé toute la nuit et l'homme était d'une charmante compagnie.

Après cette fête Cillian revint plusieurs fois à la frontière de son peuple, nous discutions pendant de longue heures et ce jeune garçon pourtant dépourvu de magie m'envoutais chaque soirs un peu plus, il m'appris tout sur les Hommes et leurs règles, sur les royaumes, les guerres.

"Pourquoi vous faites vous la guerre ?" lui avais-je demandé un soirs. Après un silence il m'avais affirmé "Les Hommes se querelle pour l'argent, pour orgueil d'être le gagnant, pour posséder ce qu'ils convoitent, mais la plus forte raison qui peut pousser un homme à se battre c'est pour l'amour, l'amour de la vie, l'amour de la paix, et encore plus pour l'amour d'un être chère à nos yeux."

L'Homme est fascinant n'est ce pas ? Du moins je le trouvais fascinant, Cillian c’était emporté dans son discourt est il étais beau, ses yeux gris brulaient d'une flamme qui m'étais inconnue à moi.

Puis un soirs Cillian vint me demander en mariage, une fois encore ses yeux se rallumaient de la même flamme, et j'en étais tombée amoureuse de cette flamme. Je lui répondit "oui" et l'embrassa. Le lendemain un cortège d'Hommes vint à la frontière de mon peuple pour célébrer l'union entre Cillian et moi. Au moment de se dire notre amour sous le grand chêne les Hommes se révoltèrent, sortirent des armes, et le sang de mon peuple se déversa à mes pieds. Lorsque que j'ai voulu fuir par les aires Cillian attacha à ma taille une ceinture de cuire relié à une corde. Je fus trainée dans le Domaine des Hommes humiliée et torturée, puis Cillian décida de me laisser mourir dans un cachot, pour être sûre que je ne trouve de moyen de fuir il m'arracha les ailes, et je vit une fois de plus les flammes dans ses yeux écarquillés et je compris alors que "l'Homme se bat pour l'amour" oui cela est vrai pour l'amour de posséder et de régner.

Les hommes ne connaissaient pas l'étendu de mes pouvoirs je m'enfuis sans grandes difficultés et retourna sur le territoire des êtres magiques, je ne vit que les cadavres de mes semblables rougissant les racines du grand chênes, aucun survivant. 

J'ai juré se jour là sous le grand chênes que tout Homme qui s'aventurait dans la forêt sacrée serais punis de mort pour laver le crime de Cillian.

Et toi petit homme je t'annonce que si tu m'écoute c'est que tu est sur mon territoire, dans la forêt sacrée où règne les fantômes de mon peuple remplies de rancœur. Alors comment désire tu mourir Humain ?

 

Hébergé par Overblog